La “via preferent” et les derniers changements du système de santé andorran

La “via preferent” et les derniers changements du système de santé andorran

Le système de santé andorran est basé sur le copaiement des dépenses médicales entre la CASS (Caisse Andorrane de Sécurité Sociale) et le patient. Récemment, ce dispositif a fait l’objet d’un certain nombre de changements, connus sous le nom de via preferent (parcours de soins préférentiel), qui modifient la manière d’accéder au médecin généraliste et au médecin spécialiste. Découvrez de quoi il en retourne et trouvez la réponse à vos questions dans cet article !

La via preferent

La via preferent est le nom donné à l’itinéraire que l’utilisateur peut suivre dans le système de santé publique andorran pour bénéficier du remboursement le plus favorable de la CASS. En empruntant ce parcours de soins, qui place le médecin généraliste au cœur de l’accès au système de santé, le patient bénéficie de soins de qualité, personnalisés, sûrs et efficaces. La via preferent s’articule ainsi autour de deux figures clés qui structurent l’ensemble du processus : le médecin référent et le spécialiste référent.

Le médecin référent

Cette modification est entrée en vigueur le 17 septembre 2018. Depuis lors, les assurés doivent choisir un seul médecin généraliste qui fait fonction de médecin référent chargé de les orienter vers un spécialiste si nécessaire. Pour les enfants âgés de moins de 13 ans, le médecin référent doit être un pédiatre.

Les seules spécialités qui ne nécessitent pas d’orientation du médecin référent sont la gynécologie, l’obstétrique, l’ophtalmologie, la stomatologie et la dentisterie.

Le spécialiste référent

Il est important de savoir qu’il existe d’autres moyens que l’orientation d’un médecin référent pour accéder à un médecin spécialiste, comme, par exemple, les demandes des services d’urgence ou les orientations à la suite d’une hospitalisation. Les patients qui sont suivis par des spécialistes andorrans peuvent également avoir accès à ces soins, à titre exceptionnel et jusqu’au 30 juin 2020, sans demande préalable de leur médecin référent.

Les personnes souffrant d’une affection ou d’une maladie nécessitant un suivi régulier spécialisé peuvent consulter directement un médecin spécialiste référent une fois que leur médecin référent a procédé à l’orientation initiale. Dans ce cas, c’est le spécialiste choisi qui se charge de l’affectation du patient.

Les visites de médecins en dehors d’Andorre se font sur demande directe d’un médecin spécialiste andorran, et ce uniquement dans les cas où la spécialité n’est pas disponible en Andorre ou l’intervention ne peut pas être assurée par des médecins locaux. Il est possible de bénéficier d’un accès direct aux soins de santé en dehors d’Andorre en cas d’urgence ou d’études réalisées à l’étranger, à condition que le patient soit un assuré indirect.

Le choix du médecin référent peut se faire directement dans le cabinet du médecin généraliste ou du pédiatre choisi, ou bien par l’intermédiaire de la CASS, de l’hôpital Nostra Senyora de Meritxell ou des centres de soins primaires du SAAS.

Il est possible de changer de médecin référent autant de fois que vous le souhaitez. La demande doit être effectuée par le biais du portail de démarches en ligne de la CASS. Pour cela, vous aurez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe préalablement attribués, qui peuvent être obtenus directement auprès des agences de la CASS.

Avantages

Comme mentionné ci-dessus, le paiement des dépenses de santé est effectué conjointement par l’assuré et par la CASS. Après avoir choisi un médecin référent, lors de toute consultation, vous devrez lui régler directement 25 % de la visite. Ainsi, vous n’aurez pas à avancer les 75 % pris en charge par la CASS, comme c’était le cas jusqu’à présent.

Le choix du médecin référent signifie également que, si vous vous rendez directement chez un spécialiste, vous serez pénalisé et la CASS ne remboursera que 33 % de la visite au lieu des 75 % habituels.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la législation complète sur le site web www.cass.ad.

Assurance complémentaire MoraBanc

Si vous avez souscrit une assurance vie et une assurance maladie avec couverture Premium, les changements liés au nouveau parcours de soins préférentiel n’auront que peu d’impact pour vous. En effet, les actes conventionnés continueront à être payés automatiquement et les actes non conventionnés nécessiteront la présentation d’une facture, comme c’était déjà le cas auparavant. Les assurés qui choisissent de ne pas suivre le parcours de soins préférentiel constateront que :

Dans le cas des assurés ayant souscrit une police PREMIUM et ne suivant pas la via preferent, l’assurance continuera à couvrir 100 % du coût des actes médicaux conventionnés, de sorte que rien ne changera pour l’assuré.

Dans le cas des assurés n’ayant pas souscrit de police PREMIUM et ne suivant pas la via preferent, l’assurance continuera à payer 25 % et la CASS 33 %, au lieu des 75 % habituels, de sorte que les 42 % restants seront à la charge de l’utilisateur.

Ces montants peuvent varier en fonction de l’acte médical. Pour connaître tous les détails de chaque couverture, renseignez-vous auprès de nos agences.

Pour connaître tous les détails de ce service, ainsi que les prix et prestations inclus dans les différentes modalités, consultez votre gestionnaire personnel.

 

Êtes-vous protégé contre les imprévus ?

Si vous n’avez pas encore souscrit d’assurance, renseignez-vous sur les différentes formules disponibles sur notre site web, auprès de MoraBanc Assegurances ou de votre agence, ou en nous envoyant vos questions à l’aide de ce formulaire.

Nous vous tiendrons informé si d’autres changements se produisent. Gardez un œil sur notre blog !

 

 

ABONNEZ-VOUS
  • Ne ratez rien !

  • Recevez tous les articles du Blog de MoraBanc qui vous intéressent dans votre boîte e-mail.

  • Je m’intéresse aux articles sur :