Vaut-il mieux investir en Bourse ou dans des fonds d’investissement ?

Vaut-il mieux investir en Bourse ou dans des fonds d’investissement ?

C’est une question que les clients se posent souvent lorsqu’ils comparent différentes formules d’investissement.

Si vous faites vos premiers pas dans le monde de la finance, cet article pourrait vous être utile.

La première chose à faire est de se connaître soi-même. Posez-vous les questions suivantes : quel est le niveau de risque que je souhaite assumer ? Quelles sont mes connaissances des marchés financiers ? Aurai-je le temps de suivre efficacement l’évolution des marchés financiers ?

Soyez sincère avec vous-même. Cette analyse interne vous apportera des premiers éléments de réponse pour savoir si vous devez investir en actions ou dans des fonds d’investissement. Si votre connaissance de la Bourse est limitée et que vous n’êtes pas un expert en la matière, investir en actions pour son propre compte n’est peut-être pas le meilleur choix.

En revanche, investir dans des fonds vous permet de déléguer à des professionnels la gestion de vos actifs en fonction d’un profil d’investissement qui répond à vos attentes et à votre situation.

La deuxième question que vous devez vous poser, c’est si vous voulez que votre investissement vous rapporte des revenus réguliers ou non.

Certaines personnes estiment que l’un des avantages de l’investissement en actions est qu’il permet d’obtenir des bénéfices sans retirer son placement, grâce à la perception de dividendes. Mais pour cela, il faut choisir une entreprise solvable qui distribue régulièrement des dividendes.

Il faut rappeler aussi que cet avantage n’est pas spécifique aux actions. Il existe en effet des fonds qui distribuent des dividendes, même si, dans la plupart des cas, ceux-ci sont accumulés dans la valeur du fonds.

La troisième question que vous devez vous poser, c’est le niveau de liquidité dont vous aurez besoin en cas d’urgence. En d’autres termes, pourrai-je facilement convertir mon placement en argent liquide ?

En ce qui concerne la liquidité, il est plus facile de racheter des actions qu’un fonds d’investissement. Vous pouvez vendre vos actions instantanément à condition que le marché sur lequel elles sont cotées soit ouvert.

Dans le cas d’un fonds d’investissement, la liquidité n’est pas immédiate (il faut compter 1 à 5 jours pour que l’argent soit disponible sur le compte courant), et une fenêtre de liquidité est parfois nécessaire (comme pour certains fonds d’investissement garantis, qui ne peuvent être rachetés qu’à certaines dates, faute de quoi des frais et des pénalités de remboursement sont prélevés).

Le quatrième point à prendre en compte concerne la manière dont vous voulez obtenir les rendements de votre investissement. Ce n’est pas la même chose d’obtenir les rendements d’un placement par le biais de ventes successives de titres (obtention de plus-values nettes par l’achat et la vente de titres) que de les obtenir par le biais d’un ou de plusieurs versements sur un fonds d’investissement. Dans le second cas, vous pouvez ne pas vous occuper du placement pendant plusieurs années jusqu’à ce que vous décidiez de le récupérer.

Cinquième point : vous devez vous demander quel sera l’impact de la fiscalité sur votre placement en fonction du pays où vous résidez. Dans certains pays, l’un des principaux avantages des fonds d’investissement est que les plus-values du fonds ou le transfert d’un fonds vers un autre fonds ne sont pas imposés, de telle sorte que l’impact fiscal est différé jusqu’au moment du remboursement définitif. Les plus-values sur la vente d’actions sont imposées chaque année, tout comme les dividendes perçus.

Enfin, il ne faut pas oublier que la décision d’investir dans des fonds d’investissement n’exclut pas la possibilité d’investir en Bourse. La diversification est l’une des règles d’or de l’investissement. Il est parfaitement compatible d’investir une partie de son patrimoine dans des fonds et une autre partie en actions ou dans d’autres actifs à revenu variable ou fixe. L’important est de tenir compte des risques liés à chaque investissement en fonction de son profil d’investisseur.

Je voudrais terminer cet article par trois conseils que mon grand-père m’a donnés quand j’étais petit, et qui sont parfaitement applicables aux finances personnelles :

  1. « Le succès est affaire de constance » : persévérance, préparation, dévouement et patience.
  2. « Ne mets pas tous tes œufs dans le même panier » : Diversifiez. Le mieux est de se fixer plusieurs objectifs financiers, avec différents horizons temporels.
  3. « Fais preuve de bon sens » : l’imagination exagère, la raison sous-estime, le bon sens modère. Assumez des risques raisonnables !

N’oubliez pas qu’à MoraBanc nous proposons une large gamme de formules d’investissement. Consultez votre conseiller pour connaître les placements les plus adaptés à votre profil d’investisseur ou appelez-nous au +376 884 884.

ABONNEZ-VOUS
  • Ne ratez rien !

  • Recevez tous les articles du Blog de MoraBanc qui vous intéressent dans votre boîte e-mail.

  • Je m’intéresse aux articles sur :