Entretien avec les lauréats du programme LAB Impact Andorra de MoraBanc et Ship2B

Entretien avec les lauréats du programme LAB Impact Andorra de MoraBanc et Ship2B

Récemment nous avons découvert quel avait été le projet sélectionné pour guanyer la troisième édition du programme LAB Impact Andorra de MoraBanc et Ship2B.

LAB Impact Andorra est un programme qui répond à la volonté de MoraBanc d’apporter un soutien au tissu d’entrepreneurs d’Andorre, en particulier aux projets qui peuvent avoir un impact social sur la Principauté. C’est la troisième édition de cette initiative que MoraBanc organise avec la célèbre Fondation Ship2B, dont le siège se situe à Barcelone.

Le projet gagnant de cette année, Andorra Market Place, prévoit d’avoir un fort impact sur le territoire andorran, puisqu’il propose au petit et moyen commerce la possibilité d’ouvrir leur activité à l’Internet. Une plate-forme où ils pourront faire parvenir leur offre et la vendre dans un environnement numérique.

En récompense, leur est donnée la possibilité de réaliser une période d’accompagnement de 4 mois à Barcelone, où ils pourront profiter des ressources et des réseaux de contacts de Ship2B pour mener à bien cette initiative.

Nous nous sommes entretenus avec Eva Àlvarez et Ruben Arranz, les responsables du projet, pour mieux connaître l’origine de l’idée, et ce qu’ils attendent de leur initiative à l’avenir.

Comment vous est venue l’idée d’Andorra Market Place ?

Ruben: L’idée est apparue avec l’objectif de favoriser la vente de produits du petit commerce à travers l’Internet. Nous pensons rendre compétitif le commerce de proximité en disposant d’une vitrine virtuelle, ce qui leur permettrait de parvenir à davantage de personnes.

Qui est derrière cette initiative ?

Eva: L’idée a été conçue par Rubén et, peu à peu, avec une équipe de trois personnes de plus, nous avons appris à en aimer les possibilités. L’idée d’encourager une activité comme de celle de rétablir le sens de la communauté, en connectant les magasins de quartier du pays avec un plus grand nombre de clients.

Que pourront trouver les personnes qui visitent le site Web ?

R : Pour l’instant, la plate-forme est en cours de développement, mais l’idée est que les utilisateurs puissent trouver, à travers un système de géolocalisation, des promotions intéressantes et des produits exclusifs de la plate-forme, proposés par un plus grand nombre de commerces dans le pays, en renforçant la quantité d’achats réalisés dans les quartiers.

Quels services proposera la plate-forme au commerçant ?

E : Fondamentalement, qu’ils puissent vendre leurs produits par Internet, à travers un système simple et rapide, en profitant des campagnes de publicité et d’informations sur leurs produits phares, des produits de proximité, élaborés par eux-mêmes, etc.

Pour le client final, cela implique une optimisation de son temps, car il peut acquérir ces produits depuis n’importe quel endroit.

Qu’apporte cette entreprise de nouveau qui n’existe pas sur le marché actuel ?

R : En premier lieu, donner plus de visibilité au petit commerce sur le réseau, ce qui n’existe pas actuellement. Nous souhaitons renforcer la communication directe entre le client final et le commerçant, à travers un chat, les relier technologiquement en leur facilitant la transaction commerciale, en encourageant les achats dans les commerces de proximité.

Nous souhaitons donner de la valeur à l’accueil personnalisé que propose le petit commerce, en le rapprochant du plus grand nombre de clients.

Maintenant, une question un peu plus personnelle… Pourquoi avez-vous décidé de créer une entreprise ? Quel est votre objectif : devenir riches, changer le monde, être votre propre patron… ou autre chose ?

R : Pouvoir nous consacrer à quelque chose que nous aimons. Et pourquoi mentir, devenir notre propre patron n’est pas une mauvaise idée non plus non ?

E : Lorsque nous avons présenté la proposition à certains magasins de notre quartier, la réponse des commerçants a été très favorable. Des commerçants traditionnels, qui font encore leurs comptes à la main ou des personnes qui utilisent à peine un portable, étaient enthousiasmés par l’idée de pouvoir ouvrir leurs petits commerces à l’Internet. C’est ce qui a été le mieux ! Penser, que d’une certaine manière, nous pouvions les aider.

Il semble qu’on va peu à peu vers un « boum » d’attention envers l’entrepreneur, de quels appuis avez-vous disposé ?

R : Sans aucun doute, c’est grâce à MoraBanc et Ship2B, que nous sommes ici. Leur soutien a été primordial pour définir et améliorer cette idée. Compter sur eux a permis de faire de notre idée une réalité.

Quels sont les objectifs d’Andorra Market Place pour les prochaines années ? Comment imaginez-vous votre startup dans 5 ans ?

E : Nous aimerions nous consolider et devenir des références dans le commerce en ligne d’Andorre.

Quels conseils pourriez-vous donner à d’autres jeunes qui veulent lancer leur entreprise ?

R : Qu”ils s’inscrivent à la prochaine convocation s’ils n’ont pas peur des émotions fortes ! (rire)

E : Et surtout, qu’ils n’aient pas peur et qu’ils soient persévérants. Il faut se tromper, refaire et recommencer de nombreuses, de très nombreuses fois, et même ainsi, ne pas perdre de vue ce qui a donné lieu à l’idée, et d’où vient tout cela.

Si vous êtes un entrepreneur et que vous avez besoin d’aide pour mener à bien vos projets, rappelez-vous que au MoraBanc nous pouvons vous accorder le coup de pouce dont vous avez besoin. Rendez-vous ici tous les détails du programme LAB Impact de l’Andorre et visitez notre site Web pour tout savoir sur nos options de financement pour les entreprises.

ABONNEZ-VOUS
  • Ne ratez rien !

  • Recevez tous les articles du Blog de MoraBanc qui vous intéressent dans votre boîte e-mail.

  • Je m’intéresse aux articles sur :